Mavis Gallant
(1922-2014)

Installation:
09 octobre 2015


Selon Michael Ondaatje, Mavis Gallant figure parmi les meilleurs nouvellistes de notre époque. Née Mavis de Trafford Young à Montréal en 1922, elle a raconté son enfance mouvementée, ses nombreux lieux de résidences et les multiples écoles qu'elle a fréquentées. Sa vie d'écrivaine s'est surtout déroulée pendant la Seconde Guerre mondiale et a débuté lorsqu'elle est entrée en poste comme journaliste pour le Montreal Standard . Elle travaillait aussi parfois pour l'Office national du film et c'est là qu'elle y a rencontré John Gallant, son futur mari. Le mariage ayant été de courte durée, elle partit pour l'Europe en 1950 et s'installa à Paris où elle vécut le reste de sa vie. Ayant réussi à faire paraître un premier texte dans le magazine The New Yorker , elle en vint à établir une longue et fructueuse collaboration avec ce prestigieux périodique qui publia la majeure partie de ses textes. C'est ainsi qu'elle obtint la réputation d'être parmi les plus grands nouvellistes de son époque. Elle a obtenu le Prix littéraire du Gouverneur général en 1981 pour son ouvrage Home Truths: Selected Canadian Stories . Elle a reçu l'Ordre du Canada de même que le Prix Athanase-David, décerné par le Québec, et le Prix Molson. De nombreuses universités lui ont décerné des diplômes honorifiques et l'ont accueillie comme écrivain en résidence. Elle est décédée à l'âge de quatre-vingt-onze ans après une vie vécue à Paris très loin des projecteurs.


Communiquez avec nous | ©2003-2016 Le Writers’ Chapel Trust