Gwethalyn Graham
(1913-1965)

Installation:
11 octobre 2013


Née Gwethalyn Graham Erichsen-Brown, Gwethalyn Graham grandit à Toronto. Elle étudie dans une école privée et termine ses études dans un pensionnat à Lausanne, en Suisse. En 1931, elle emménage à Northampton, dans le Massachusetts pour aller à Smith College. C'est là qu'elle rencontre John McNaught. Elle abandonne ses études l'année suivante pour l'épouser. Ils ont un fils mais divorcent lorsqu'il a un an. Elle quitte ensuite le Massachusetts avec son fils et arrive à Montréal en 1934, l'année où elle commence à rédiger son premier roman, Swiss Sonata, publié en 1938, qui est acclamé par la critique et reçoit un prix du Gouverneur général (1938). En 1944, elle récidive avec Earth and High Heaven ( Entre ciel et terre ) qui, comme Swiss Sonata , est applaudi par la critique et obtient le prix du Gouverneur général (1944) ainsi que le prix Anisfield-Wolf (1945), attribué à des écrits qui contribuent à la compréhension du racisme et de la diversité culturelle.

Elle devient rapidement célèbre au Canada et ailleurs. Earth and High Heaven est le premier roman canadien à se placer au sommet de la liste des succès de librairie du New York Times, liste sur laquelle il figure durant 37 semaines. Il s'en vend plus d'un million d'exemplaires. Samuel Goldwyn en acquiert les droits pour le cinéma, mais le film ne voit jamais le jour en raison de difficultés d'adaptation non résolues. En dépit de ces succès, l'auteure craint que ses futurs écrits ne suscitent pas la même unanimité que ses deux premiers romans et, bien qu'elle continue à écrire, elle ne publie plus aucun roman.

Elle contribue fréquemment, à titre de journaliste, à des magazines comme MacLean's et Saturday Night, surtout sur des sujets touchant l'immigration, les politiques entourant l'asile et les droits de la personne. Elle travaille aussi comme scénariste à Radio-Canada. En 1963 elle publie Dear Enemies (Chers Ennemis), qui explore les relations entre francophones et anglophones au Canada par le biais d'une série de lettres échangées avec Solange Chaput-Rolland.

Swiss Sonata explore les destins interreliés de vingt-sept résidents d'un pensionnat suisse à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Bien que quelque peu difficile à suivre à cause des nombreux personnages et du fait que tous les événements se déroulent dans la même journée, il représente un appel opportun à l'empathie et à la compréhension internationale.

Earth and High Heaven se déroule à Montréal pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est l'histoire d'Erica Drake, une journaliste d'une riche famille de Westmount qui tombe amoureuse d'un avocat juif. Le roman met l'accent sur l'antisémitisme flagrant de sa famille aisée, particulièrement celui de son père. C'est un portrait sans complaisance de l'antisémitisme des classes aisées au Canada pendant la guerre. Le roman, qui se base sur l'expérience personnelle de l'auteure qui souhaitait épouser un avocat juif canadien, ce à quoi son père était farouchement opposé, est une attaque bien sentie et éclairée contre le racisme caché ou pressenti au Canada. Une œuvre puissante, même pour son époque.

Au sujet du livre, elle a écrit : « Lorsqu'on me demande de quoi parle le livre ( Earth and High Heaven ), je finis habituellement par dire que c'est un plaidoyer pour la personne humaine – pour qu'elle soit considérée et respectée en tant que tel et non jugée de façon arbitraire selon telle ou telle catégorie. » [« Earth and High Heaven, » Wings]

Gwethalyn Graham meurt d'une tumeur cérébrale non diagnostiquée à l'âge de 52 ans. Au moment de sa mort, elle travaillait à son premier roman en vingt ans. _____________________________________________________________

(Sources: Benson, Eugene & Toye William, The Oxford Companion to Canadian Literature , Second Edition. Toronto , Oxford University Press, 1977.

Meadowcroft, Barabara, Gwethalyn Graham (1913-65): A Liberated Woman in a Conventional Age . Toronto , Women's Press, 2008.

Moran, Rodger J., The Canadian Encyclopedia. Historica-Dominion, 2011.)


Communiquez avec nous | ©2003-2016 Le Writers’ Chapel Trust